Écosystème

Illustration écosystème Communa

L’ÉCOSYSTÈME

L’écosystème Communa est axé sur la gouvernance participative, l’auto-gestion et le pouvoir d’action, inspiré de l’holacratie et de la sociocratie. En pratique, il s’agit d’un modèle de gestion par lequel des mécanismes sont mis en œuvre en vue de permettre à tous les membres de faire des propositions lors des Agoras – grands rassemblements lors desquels tous les membres émettent des propositions – et de s’impliquer directement dans les différentes cellules de l’écosystème Communa. Cette « démocratie du faire », colonne vertébrale du fonctionnement de l’écosystème Communa, permet une implication de l’ensemble des membres dans le développement de la structure afin que chacun puisse nourrir le projet à sa manière. Une telle construction met en avant l’intelligence collective, et permet de rêver et d’avancer ensemble de manière flexible et pragmatique.

LE FONCTIONNEMENT

Pour faire fonctionner l’écosystème, les occupant.e.s intègrent et participent à Communa via un triple engagement :

En tant que membres : Les porteurs et porteuses de projet disposant d’un espace dans un bâtiment Communa deviennent membre de la structure. Ils gèrent collectivement leurs espaces et prennent part aux décisions concernant les orientations de l’écosystème Communa via les Agoras.

En tant qu’occupant.e.s : Les bâtiments de Communa sont mis à disposition aux membres pour qu’ils y développent des projets citoyens. Ils versent une « contribution libre et consciente » mensuelle, c’est-à-dire qu’ils participent de manière solidaire, à hauteur de leurs possibilités économiques et de ce qu’ils estiment juste, pour financer Communa et pérenniser la structure.

En tant que travailleur ou travailleuse : Les occupant.e.s s’engagent à travailler une demi-journée par mois au sein de Communa. Ils effectuent une partie importante des tâches, ce qui permet de réduire les coûts, mais surtout de construire une dynamique mixte et participative.

LE TEMPS-TRAVAIL

L’écosystème Communa repose en partie sur l’engagement du « temps-travail » de ses membres. Habitant.e.s, porteurs ou porteuses de projet, chacun.e participe à hauteur d’une demi- journée de travail par mois dans la structure Communa. Les tâches effectuées par les équipes de membres au sein des différentes cellules sont variées. De l’organisation d’événements à l’accueil des nouveaux membres et de l’entretien des espaces collectifs en passant par les chasses aux bâtiments vides et aux chantiers collectifs, ces demi-journées sont aussi des moments de rencontre et de partage entre les membres de différents lieux Communa. Pour que ce système fonctionne, les règles de travail sont suffisamment strictes que pour assurer la présence régulière des équipes de membres, mais assez souples que pour prendre en compte les aléas de la vie et les possibilités de chacun.

LES PILIERS

Réutilisation des ressources
Redynamiser les infrastructures existantes et favoriser l’utilisation de matériaux de récupération de manière innovante permet de créer de la valeur et de réduire considérablement l’impact environnemental. Communa valorise ce qui existe déjà et mise sur la valeur d’usage, l’économie circulaire et le réemploi.

Engagement citoyen
Régénérer des lieux vides en catalyseurs de projets citoyens engagés participe à la cocréation d’une ville durable et résiliente. Communa rend les infrastructures urbaines accessibles et favorise l’émancipation et l’engagement et de tous.

Ancrage Local
S’intégrer au quartier, favoriser la participation des voisins, consulter les commerçants locaux et dynamiser le comité de quartier sont des composantes essentielles au développement de l’écosystème. Nouer des liens forts avec le quartier fait partie de l’ADN de Communa.

Inclusion radicale
Façonner des projets ouverts et accessibles à tous, indépendamment du niveau économique, de l’origine sociale, de l’orientation sexuelle, des croyances ou de la situation administrative des personnes permet de décloisonner les clivages apparents. Communa encourage la mixité, propose d’expérimenter la différence et invite à imaginer des mondes communs.

Collaboration entre entités autogérées
Bâtir un écosystème collaboratif permet à chaque projet d’évoluer de manière autonome tout en s’inscrivant dans une communauté solidaire partageant une vision commune. Communa favorise l’intelligence collective, le partage de connaissances et la mutualisation des ressources entre ses membres.

LA CONTRIBUTION LIBRE ET CONSCIENTE

Les personnes qui bénéficient des espaces versent une contribution libre et consciente mensuelle pour les lieux leur permettant de développer leurs projets. De cette manière, ils financent la structure et pérennisent l’écosystème. La contribution libre et consciente offre à chacun.e la possibilité de participer à hauteur de ses moyens, de manière honnête et solidaire.

Pratiquement, ça veut dire quoi ? Communa fonctionne avec un prix minimum suggéré, institué de manière à couvrir les coûts liés à la structure. Cette approche permet aux personnes se trouvant dans une véritable situation de précarité et ne pouvant pas participer à hauteur du prix minimum suggéré de contribuer un peu moins, tout en bénéficiant d’un espace tout aussi adapté. Inversément, les personnes qui ont plus de moyens contribuent à hauteur d’une somme plus élevée que le prix minimum suggéré, afin de soutenir ceux qui ne sont pas en mesure de verser ce montant. Ce système de solidarité volontaire basé sur la confiance mutuelle permet à l’écosystème Communa de maintenir un équilibre économique tout en restant inclusif.

 

Top